RUBRIQUE QHSE

Echo du Naca n°163 du 28 janvier 2019 
Echo du Naca n°162 du 14 janvier 2019 
Echo du Naca n°161 du 17 décembre 2018 
Echo du Naca n°160 du 3 décembre 2018 
Echo du Naca n°159 du 19 novembre 2018 
Echo du Naca n°158 du 5 novembre 2018 
Echo du Naca n°157 du 20 octobre 2018 
Echo du Naca n°156 du 8 octobre 2018 
Echo du Naca n°155 du 24 Septembre 2018 
Echo du Naca n°154 du 10 Septembre 2018 
Echo du Naca n° 153 du 27 août 2018 
Echo du Naca n° 152 du 23 juillet 2018 
Echo du Naca n° 151 du 9 juillet 2018 
Echo du Naca n°150 du 25 juin 2018 
Echo du Naca n°149 du 11 juin 2018 
Echo du Naca n°148 du 28 mai 2018 
Echo du Naca n°147 du 14 mai 2018 
Echo du Naca n°146 du 30 avril 2018 
Echo du Naca n°145 du 16 avril 2018 
Echo du Naca n°144 du 3 avril 2018 
Echo du Naca n°143 du 19 mars 2018 
Echo du Naca n°142 du 5 mars 2018 
Echo du Naca n°141 du 20 février 2018 
Echo du Naca n°140 du 5 février 2018

EPI VESTIMENTAIRES CE QUE CHANGE LA NORME ISO 27065
 
Depuis juillet 2016, les avis de la Direction Générale du Travail et de la Direction Générale de l'Alimentation ont fait évoluer la protection vestimentaire lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.
 
Cette protection passe désormais par l’utilisation d’EPI vestimentaires spécifiquement dédiés à ces produits.
 
Ces équipements sont certifiés selon l’avis de la DGT.
 
Une nouvelle norme dédiée aux EPI vestimentaires lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques a été signée au niveau international .Il s’agit de la norme ISO 27065. Celle-ci reprend les modalités de l’avis de la DGT ayant permis la certification des premiers "EPI phyto".
Cette norme est parue fin 2017 et les EPI répondant à cette norme comportent le pictogramme suivant :

Les EPI vestimentaires de protection vis à vis des produits phytopharmaceutiques, répondant aux exigences de la directive 89/686/CEE tel que décrit dans l’avis de la DGT du 09 juillet 2016, peuvent remplacer dès maintenant les combinaisons de travail 230 g/m2 avec traitement déperlant lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques comme le stipule également l'article 15 de l'arrêté du 04 mai 2017.

Elles garantissent, dans les conditions d’utilisation normales, une meilleure protection des agriculteurs.

 

NACA a présenté ce type d’équipements lors du COLLOQUE "PRODUITS PHYTOSANITAIRES ET SANTE DES AGRICULTEURS ET SALARIES AGRICOLES" du 1er FEVRIER 2018 organisé par la Chambre Régionale d’Agriculture du Centre Val de Loire, sous l’égide ECOPHYTO, à NOUAN LE FUZELIER (41).

 



 

EPI VESTIMENTAIRES CE QUE CHANGE LA NORME ISO 27065
 
Depuis juillet 2016, les avis de la Direction Générale du Travail et de la Direction Générale de l'Alimentation ont fait évoluer la protection vestimentaire lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.
 
Cette protection passe désormais par l’utilisation d’EPI vestimentaires spécifiquement dédiés à ces produits.
 
Ces équipements sont certifiés selon l’avis de la DGT.
 
Une nouvelle norme dédiée aux EPI vestimentaires lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques a été signée au niveau international .Il s’agit de la norme ISO 27065. Celle-ci reprend les modalités de l’avis de la DGT ayant permis la certification des premiers "EPI phyto".
Cette norme est parue fin 2017 et les EPI répondant à cette norme comportent le pictogramme suivant :

Les EPI vestimentaires de protection vis à vis des produits phytopharmaceutiques, répondant aux exigences de la directive 89/686/CEE tel que décrit dans l’avis de la DGT du 09 juillet 2016, peuvent remplacer dès maintenant les combinaisons de travail 230 g/m2 avec traitement déperlant lors de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques comme le stipule également l'article 15 de l'arrêté du 04 mai 2017.

Elles garantissent, dans les conditions d’utilisation normales, une meilleure protection des agriculteurs.

 

NACA a présenté ce type d’équipements lors du COLLOQUE "PRODUITS PHYTOSANITAIRES ET SANTE DES AGRICULTEURS ET SALARIES AGRICOLES" du 1er FEVRIER 2018 organisé par la Chambre Régionale d’Agriculture du Centre Val de Loire, sous l’égide ECOPHYTO, à NOUAN LE FUZELIER (41).



Santé et sécurité au travail :

PLAN NATIONAL DE SANTÉ AU TRAVAIL


 

En Poitou-Charentes, Centre et Limousin, les DIRECCTE ont mis en place le Plan National de Santé au Travail.

 

Parmi les principales actions, sont visées par les inspecteurs :

 

1°  les travaux en hauteur (prévention des risques de chute)

 

Les chutes de hauteur constituent une cause importante d’accidents graves, voire mortels. Une grande part est d’ailleurs souvent liée au retrait d’amiante (toiture en plaques fibrociment).

 

2°  l’amiante

 

L’amiante reste une priorité constante de l’inspection du travail en matière de Contrôle.

 

3°  la réduction de l’exposition aux risques chimiques et Cancérogènes, Mutagènes Reprotoxiques (CMR)  avec la mise en place d’un Groupe de travail

 

4° la Sécurité dans les silos

 

 
5° Un renforcement de la lutte contre les prestations de service international irrégulières (emploi de main d’œuvre étrangère notamment pour les transports, récoltes agricoles et prestations de service intra-groupe).

 

Echo du NACA n°84 du 14/09/2015 
Echo du NACA n°83 du 31/08/2015